Accueil > blogue > Déco et rénos > Bye bye mazout ! Pourquoi ne pas changer votre mode de chauffage?

Bye bye mazout ! Pourquoi ne pas changer votre mode de chauffage?

07 mai 2019

L'administration de Valérie Plante compte déposer dès l'an prochain un projet de règlement visant à éliminer progressivement le chauffage au mazout dans la métropole d'ici 2030.


La Ville évoque « une stratégie qui lui permettra de rendre le parc immobilier de la collectivité montréalaise plus sobre en carbone et plus performant en matière de consommation énergétique en abandonnant progressivement le mazout au profit de sources d’énergies renouvelables ».


« Nous déposerons dès 2020 un projet de règlement visant l’interdiction des systèmes de chauffage au mazout dans les nouvelles constructions de l’agglomération montréalaise », a indiqué la mairesse Valérie Plante, lundi, en conférence de presse.


«  Nous avons prévu des investissements de 4 millions de dollars d'ici 2021. La Ville souhaite maintenant inciter les Montréalaises et Montréalais à faire la transition vers un autre mode de chauffage que le mazout. » Valérie Plante, mairesse de Montréal.


Je ne peux qu'être d'accord d'emblée. Dans ma pratique de courtier immobilier, j'ai vérifié plus d'une fois combien le chauffage au mazout est de moins en moins populaire auprès des acheteurs. Pour ne pas dire dédaigné. Il est loin le temps où la transformation d'une fournaise à l'huile (notre québécisme pour mazout) pour un autre mode d'alimentation en énergie pour le chauffage était cher. 


On nous avait même vendu la bi-énergie! Quand il faisait très froid le chauffage électrique par calorifères coûtait cher et peinait à réchauffer l'espace alors hop la bonne vieille fournaise au mazout se mettait en marche. C'était tellement bon marché le mazout. On ne s'inquiétait pas trop des questions environnementales. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Ce n'est plus ni économique et c'est très questionable sur le plan environnemental. Les gens se  sont familiarisés avec le gaz naturel, entre autres. Un mode d'alimentation idéal pour la fournaise centrale, surtout celle qui chauffe l'eau des calorifères radiants. Quel confort.  Les petites fournaises électriques centrales ont été une alternative idéale dans les quartiers ou les rues non desservis par le gaz naturel.


Mais outre les coûts de passer à un autre mode de chauffage, il faut mettre dans la balance les risques. Un déversement lors de la livraison du mazout, un petit écoulement d'une valve du réservoir, peu visible, ou carrément la fin de vie utile d'un réservoir qui contient le dit mazout, soit à l'intérieur ou à l'extérieur de la maison,  sont des situations potentiellement catastrophiques. Les réservoirs ont des durées de vie limitées. Comment ont-ils été installés? Régler les conséquences d'un écoulement ou d'un déversement peut devenir très coûteux. Car il faut dans ces cas, décontaminer le sol, c'est à dire enlever tout le matériau qui a été touché par le mazout et le remplacer par du neuf que ce soit la dalle de béton, une partie de la fondation, la terre autour de la maison, etc. Seules des firmes spécialisées peuvent retirer un réservoir de mazout et faire le prélèvement par carottes du sol environnant pour s'assurer qu'à l'endroit où se trouvait le réservoir tout est sain.  Une preuve du travail fait par une telle firme est absolument nécessaire; gardez vos documents.


Le propriétaire doit d'ailleurs répondre à toutes les questions au sujet du chauffage au mazout dans le formulaire obligatoire Déclaration du vendeur lors de la mise en vente de sa propriété. Les compagnies d'assurance sont aussi maintenant très pointilleuses à ce sujet. 


Conclusion: où sont les avantages de garder votre système? Puisque le règlement s'en vient pourquoi remettre à plus tard? Commencez à vous informer et à budgéter la modification de votre système de chauffage. Cet investissement vous reviendra lors de la vente et d'ici là, vous dormirez tranquille. Bien au chaud.


Partager

Hélène Dumas

Courtier immobilier à Montréal

514 272-1010