Accueil > blogue > Déco et rénos > Pour ou contre Marie Kondo ou comment trouver la joie dans le rangement?

Pour ou contre Marie Kondo ou comment trouver la joie dans le rangement?

07 juin 2019

Ces dernières années le rangement et le minimalisme sont devenus des concepts très tendance. Dans le même sens que le développement durable, l’attention portée à la consommation est de plus en plus centrale. Mais alors qu’en est-il en matière d’habitat? C’est une thématique qui m’intéresse particulièrement. Peut-être avez-vous déjà vu passer dans mon infolettre une référence à Dominique Loreau. Essayiste française vivant au Japon, elle a fait de la simplicité un art de vie. Retourner à l’essentiel et désencombrer sa vie permettrait de faire de l’espace en soi.


Marie Kondo, essayiste japonaise spécialisée dans le rangement et le développement personnel a popularisé les concepts évoqués précédemment dans ses deux ouvrages best-sellers. Plus que du simple rangement, il s’agit véritablement d’une philosophie.

Dès les premières pages des deux opus « Le pouvoir étonnant du rangement » et « Ranger inspire la joie », on réalise l’ampleur de la tâche. Le quotidien a souvent oeuvré à nous pousser à accumuler des objets plus ou moins utiles. Pour éviter les objets qui sont gardés « au cas où », Marie Kondo propose une méthode simple. Il suffit de se demander si la possession de cet objet vous inspire ou non de la joie. Si la réponse est négative, alors il sera jeté, recyclé ou donné.


Selon son plan, on commence par les vêtements. C’est souvent la première source d’accumulation. Si à première vue, la tâche pourrait sembler ardue, c’est finalement souvent l’étape la plus facile. Selon la méthode Kon Mari, il faut commencer à regrouper les objets par catégories et dans chacune d’entre elles regrouper ses trois objets préférés. Ensuite, il s’agira de se demander si l’objet vous apporte ou non de la joie. Cette question simple vous permettra de facilement identifier ce qui doit ou non être conservé. Vous appliquerez la même méthode à chaque sphère de votre vie en passant par toutes les pièces de votre maison. Réaliser le tri dans les souvenirs est souvent une étape bien plus difficile.


Dans « Ranger inspire la joie », Marie Kondo suggère de commencer le rangement un mois avant un déménagement. Ce moment serait idéal pour épurer son domicile de toutes les possessions superflues. Elle suggère dès les premières pages l’existence d’un lien entre les maisons qui transmettraient entre elles leur satisfaction. Dans une sorte de mouvance positive qui se transmet, prendre soin de sa maison pourrait vous amener à rencontrer la maison de vos rêves. Peut-être est-ce aussi le bon moment pour vous d’essayer?


Pour moi, le minimalisme est très intéressant mais à condition de ne pas tomber dans l’excès. Épurer à tout prix sa décoration c’est aussi prendre le risque d’avoir un logement qui manque d’âme et d’histoire, peu chaleureux, voire impersonnel. Le minimalisme à la Pinterest est à la mode mais a aussi ses limites.


Pour ne pas vivre dans un logement qui ressemble plus à un catalogue de magasin d’ameublements qu’à un véritable cocon où il fait bon vivre pourquoi pas garder quelques éléments personnels de décoration pour habiller votre intérieur et le mettre en valeur. Finalement tout est juste question d’équilibre!



Connaissiez-vous Marie Kondo? Êtes-vous un adepte du rangement?



Partager

Hélène Dumas

Courtier immobilier à Montréal

514 272-1010